A Propos - URPS Podologues Pédicures

URPS Pédicures Podologues
Pays de la Loire
Aller au contenu
Qu'est-ce que l'URPS ?

L'Union Régionale des Professionnels de Santé rassemble, pour chaque profession, les représentants des professionnels de santé exerçant à titre libéral sous le régime des conventions nationales avec l'Union Nationale des Caisses d'Assurance Maladie mentionnées au titre VI du livre 1er du code de la sécurité sociale.

Ces URPS sont au nombre de 10 : médecins libéraux, pharmaciens, chirurgiens-dentistes, biologistes responsables, sages-femmes, infirmiers, masseurs-kinésithérapeutes, pédicures-podologues, orthophonistes et orthoptistes.

Les membres des URPS sont élus par leurs pairs ou désignés par les organisations syndicales représentatives de leur profession.

Chaque URPS dispose d'un nombre de sièges proportionnels au nombre de professionnels dans sa région.

L'URPS des Pédicures Podologues des Pays de la Loire compte 12 membres désignés par le Syndicat Régional des Podologues des Pays de la Loire :

Serge CASIMONT , Président, Martine POTIER ,Trésorière, Marie France PELE ,Secrétaire Générale, Joël ROUSSEAU, Vice-président, Gabrielle MARTINEZ, Jean Paul SUPIOT, Murielle SCHLAWICK-RIGAUD, Frédéric GUIOT, Karine MAILLARD, Charlotte VALLON-ARMINGEAT, Isabelle PEAN, Denis DOUAUD.

Quelles sont les missions des URPS ?


Elles contribuent à l'organisation de l'offre de santé régionale par :

  • la préparation et la mise en œuvre du Projet Régional de Santé

  • l'analyse des besoins de santé et de l'offre de soins, en vue de l'élaboration d'un Schéma Régional d'Organisation des Soins

  • l'organisation de l'exercice professionnel

  • la participation à des actions dans le domaine des soins, de la prévention, de la veille sanitaire, de la gestion des crises sanitaires, de la promotion de la santé et de l'éducation thérapeutique

  • la mise en œuvre de contrats pluriannuels d'objectifs et de moyens ayant pour objet d'améliorer la qualité et d'assurer une meilleure coordination des soins

  • le déploiement et l'utilisation des systèmes de communication et d'information partagés

  • le développement professionnel continu

Elles sont aussi un lieu de conseil aux professionnels dans le cadre des projets de santé régionaux mis en œuvre par l' ARS.

Historique de l'URPS des Podologues des Pays de la Loire

2011 :

  • Nomination des représentants, mise en place de l'URPS et rencontres avec l'Agence Régionale de Santé.


2012 :

  • Création de la Commission « Personne Âgée » au sein de l'URPS en lien avec la thématique régionale de santé publique retenue.

  • Réunions de la Commission « Personne Âgée » afin d'établir une fiche bilan. Celle-ci  est un outil de diagnostic podologique et sert de support de négociation à un éventuel contrat pluriannuel avec l'ARS.

  • Suivi des Comités d'Accompagnement Territoriaux des Soins dans chaque département par les élus (CATS).

  • Participation au Comité Régional de Concertation pour les Soins (CORECS) et à la Commission de concertation sur la démographie professionnelle.

  • Suivi du déploiement du Dossier Médical Personnel (DMP).


2013 :

  • Rédaction et présentation à l'ARS d'un projet de contrat pluriannuel « Prévention des chutes et maintien de l'autonomie
de marche » issu des travaux de la Commission pour la prise en charge d'un bilan podologique pour les patients de plus de 75 ans intégrant un EHPAD.

  • Suivi des CATS, CORECS, Commission de concertation sur la démographie professionnelle et DMP.

  • Le 3 décembre : signature du Contrat Pluriannuel d'objectifs et de moyens ARS-URPS.


Qu'est-ce que le Contrat Pluriannuel d'Objectifs et de Moyens signé avec l'ARS ?


Dans le cadre de la rénovation de la politique de santé, fondé par la loi du 21 juillet 2009 dite loi HPST, l'URPS a signé ce contrat avec l'ARS en s'engageant à l'amélioration de l'organisation des soins de priorité et à une meilleure maîtrise des risques concernant la santé des populations (objectifs stratégiques du Plan Régional de Santé).

Ce contrat stipule la mise en place d'un suivi podologique chez les sujets âgés de plus de 75 ans entrant en EPHAD afin de prévenir les chutes et maintenir l'autonomie locomotrice chez ces patients.

Une fiche bilan initial sera complétée au sein de l'EPHAD et intégrera le dossier médical du patient. Cette fiche sera habilitée à recueillir toute intervention du podologue habituel du patient ainsi que le bilan de contrôle réalisé un an après l'entrée dans l'établissement.

Cet engagement est également l’opportunité pour notre profession de créer une banque de données  statistiques cliniques exploitables.  
CONTACTS
5 Bd Vincent Gâche
44200 Nantes
Suivez notre actualité en téléchargent gratuitement
l'application FeedReady
Retourner au contenu